PORTRAIT



Jean-Claude Cloet, entraîneur-adjoint
- Appartenant à la "génération Platini", cet ancien joueur professionnel a évolué à Valenciennes Nancy, Cannes et Saint-Dizier. Sa carrière d'entraîneur l'a ensuite conduit à Nancy, Gravelines, Lille (conseiller technique), Epinal et à l'Etoile filante bastiaise (DH) où il officiait avant que Ladislas Lozano ne fasse appel à lui. En tant que joueur, Cloët était un défenseur solide et physique. Pendant sept ans, il a occupé l'axe central de la défense de l'ASNL. Il est ensuite devenu directeur du centre de formation et a notamment formé un autre grand défenseur du club lorrain : Paul Fischer.

 

 

Lozano-Cloet : cœurs en Nord

17-06-2003

Ladislas Lozano a tranché. Son adjoint sera Jean-Christophe Cloet, un Nordiste de 52 ans, qui a signé le 16 juin 2003 un contrat de deux ans avec le Stade de Reims. «Nous sommes en phase. C'est quelqu'un que je connais depuis longtemps, un homme de qualité qui sera, j'en suis sûr, un adjoint loyal et travailleur ».
Les deux hommes ont fréquenté ensemble les championnats du Nord. Cloet, ancien défenseur latéral de Valenciennes de la promotion des Six et Zaremba, s'est orienté vers la formation à la fin de sa carrière. « J'ai obtenu rapidement mes diplômes ».
C'est auprès d'Arsène Wenger qu'il avait connu à Cannes, qu'il prend ses marques durant trois saisons au centre de formation de Nancy. Une sphère pro qu'il n'hésite pas à quitter pour prendre en main les destinées de Gravelines (D4). On le retrouve trois ans plus tard à Calais où il précède un certain Ladislas Lozano.
Après une saison à Lille en tant que coordinateur technique, Cloet prend la direction d'Epinal qui descendait de National. Un dépôt de bilan plus tard, il s'envole pour la Corse où il rejoint l'Etoile Filante Bastiaise (CFA2). Lozano s'est rappelé des qualités de cet éducateur-formateur. « Ladislas m'a proposé un challenge qui me plaît. Reims, je connais pour y avoir joué assez souvent. J'avais d'ailleurs la mission de marquer Carlos Bianchi et Delio Onnis ».
Pour Lozano, l'apport de cet adjoint est essentiel : « Son contrat est calqué sur le mien. Nous allons former un binôme. Il m'aidera dans la préparation de l'équipe. Je suis le responsable technique de l'équipe pro, mais je tiendrai compte des discussions que j'aurai avec lui. Son avis sera toujours précieux. Je souhaite que l'on fonctionne dans le respect et la confiance ».
G.K..

 

 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com