Jean-Louis Schneiter

"Je suis un supporter "

 

14-11-03 - Aux différentes critiques lancées par les amoureux du stade de Reims, le maire de la ville répond : « Je suis un supporter ». Jean-Louis Schneiter précise d'ailleurs : « Si je ne l'étais pas, le stade ne serait pas reconstruit ». Toutefois, le maire reconnaît volontiers : « Nous avons eu des difficultés, mais les travaux sont réalisés à la vitesse la plus rapide possible. Je tiens à rappeler que tout le monde était d'accord, même les supporters, pour reconstruire le stade sur place ».
On le sait les appels d'offres pour la grande tribune se sont avérés particulièrement onéreux et non supportables pour la fiscalité de la collectivité : « Il a fallu recommencer». Quand à la dérogation éventuelle en cas de montée en Ligue 2, Jean-Louis Schneiter indique : « Je suis en train d'obtenir un rendez-vous avec le président de la Ligue. Nous sommes confrontés au même problème qu'il y a deux ans. Je pense que nous allons pouvoir prouver notre bonne foi. » Et d'ajouter : «D'autant qu'il y avait 4.500 spectateurs (1) pour le match Bourg-Péronnas-Reims ».


(1) NDLR : ce qui n'est nullement significatif, bien au contraire car c'est l'une des plus faibles affluences de la saison.

 


"Vu des Tribunes" : l'actu du Stade - Rédaction-conception : Michel HAMEL